La traduction à l’honneur sur Le Carnet et les Instants

Une nouvelle rubrique sur le blog Le Carnet et les Instants !

Depuis le 20 février 2021, la première liste bibliographique des publications, en français, des traducteurs et traductrices belges ou résidant en Belgique peut être consultée sur le Blog Le Carnet et les Instants. D’autres suivront…

Connaissez-vous Le Carnet et les Instants ?

C’est en 1982 que l’ASBL Promotion de Lettres belges de Langue française publiait, à l’initiative de Jacques Carion, le tout premier numéro du Carnet et les Instants. En octobre 2018, Le Carnet et les Instants fêtait son 200e numéro qui retrace l’historique de la revue. Depuis 2015, c’est Nausicaa Dewez qui assure le rôle de rédactrice en chef.

Aujourd’hui, Le Carnet et les Instants est une revue publiée par la Direction des Lettres du ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce service, basé à Bruxelles et dépendant de l’Administration générale de la Culture, « a pour missions l’aide à la création, à l’édition et à la diffusion de la littérature francophone de Belgique et le soutien aux différents acteurs de la chaîne du livre. Le Carnet et les Instants cherche à faire découvrir les Lettres belges au grand public, en Belgique et à l’étranger. La revue se décline sur deux médias :

  • une revue explorant de manière approfondie la création littéraire et l’édition en Belgique francophone ;
  • un blog, consacré à l’actualité des parutions en littérature belge.

Le Carnet et les Instants ne promeut que des livres publiés dans le respect des critères de la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière d’édition professionnelle. »

D’autres informations éclairantes sur la revue en cliquant ici.

Et les traducteurs et les traductrices dans tout ça ?

 Les traductions littéraires ressortent du droit d’auteur à 100 % dans les législations belges et françaises. Alors qu’en est-il donc de ces passeurs de l’ombre ?  Difficile de leur trouver une place sur un blog qui promeut la littérature belge francophone selon les critères établis dans les missions de ce service. Ils étaient donc aux abonnés absents! Oui, mais…

Depuis la création de la page Facebook du Carnet et les Instants, on y découvre des informations très diverses. Une visibilité est donnée à d’autres initiatives autour du livre comme, par exemple, celles du PILEn, des Midis de la Poésie, de Passa Porta, d’Objectif Plume,  de la Fureur de lire, etc.  On y trouve aussi des annonces de concours, des sélections de livres thématiques ; en résumé, des informations diverses en lien avec l’actualité et les prix littéraires. Un formidable outil pour rendre visibles nos auteurs et autrices belges et où les traducteurs et traductrices devaient trouver leur place.

Par ailleurs, la Direction des lettres soutient la traduction littéraire depuis des décenniesnotamment grâce au Collège européen des traducteurs littéraires de Seneffe (CTLS), créé en 1987 par Jean Luc Outers, dont Jacques De Decker présida pendant des années le Conseil d’administration, alors que la direction du collège était assurée par la traductrice belge Françoise Wuilmart. Lors des Résidences pour traducteurs et traductrices, organisées désormais sous la houlette de Passa Porta, deux places sont réservées depuis 2019 aux traducteurs et traductrices belges. TraduQtiv avait d’ailleurs, eu le plaisir d’organiser un apéro rencontre à Seneffe le 12 août 2019 pour un « partage d’expériences à bâtons rompus » dont le compte rendu a été publié sur notre blog.

N’oublions pas non plus le service d’aide à la traduction où œuvre actuellement Silvie Philippart De Foy, en charge de la promotion internationale des littératures belges francophones.

Et, last but not least, depuis 2018  la Fédération Wallonie Bruxelles aide notre ASBL TraduQtiv autour de la traduction littéraire, par une subvention qui lui permet de remplir ses missions au mieux.

Une occasion en or…

Sur la page Facebook du Carnet et les Instants, le 9 novembre 2020, on pouvait lire:

Le prix de la littérature arabe qui récompense Abdelaziz Baraka Sakin est aussi une reconnaissance pour son traducteur, le Belge Xavier Luffin, déjà lauréat du grand prix de la traduction de la ville d’Arles pour le même livre, Les Jango.

Suivait le partage d’un article d’Actualitté.com 

Cette publication sur facebook a permis une rencontre entre Anne Casterman, présidente de l’ASBL TraduQtiv, et Nausicaa Dewez, rédactrice en chef de la revue Le Carnet et les Instants. Ensemble, elles ont réfléchi à la façon de donner de la visibilité aux publications en français de ces traducteurs et traductrices belges (ou résidant en Belgique) sur le blog le Carnet et les Instants. Leur choix s’est porté sur l’établissement d’une liste bibliographique et la création d’une nouvelle rubrique sur leur blog.
C’est chose faite !
Les membres du Conseil d’administration de TraduQtiv remercient  chaleureusement Nausicaa Dewez et toute l’équipe du Carnet et Les Instants qui ont accueilli avec bienveillance et intérêt cette collaboration.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.